Star Wars épisode 8 : les derniers Jedi, quand on adresse un énorme doigt à la communauté de fans

©The Walt Disney Company France

Star Wars épisode 8 : les derniers Jedi (Star Wars: The Last Jedi)
Sorti le 13 décembre 2017
2h32
Science-Fiction, Action
De Rian Johnson Avec Daisy Ridley, John Boyega, Oscar Isaac

Les héros du Réveil de la force rejoignent les figures légendaires de la galaxie dans une aventure épique qui révèle des secrets ancestraux sur la Force et entraîne de surprenantes révélations sur le passé…

©The Walt Disney Company France

Il y a bien longtemps dans une galaxie lointaine, très lointaine…
Alors que l’ordre de Mickey prenait possession de la planète 20th century Fox, plus loin dans tous les cinémas d’une petite planète, des gens vont se battre pour trouver une séance de Star Wars qui ne soient pas en 3D imposées, car s’il y a quelque chose de plus rare que les Jedis dans cet univers, c’est les séances 2D de Star Wars Episode VIII.

©The Walt Disney Company France

Volonté de Disney d’enchaîner les films sur l’univers Star Wars en enchaînant un nouveau film de la saga principale suivi d’un spin-off, c’est le huitième volet qui débarque dans les salles, et les avis sont encore plus mitigés que pour le précédent film et l’on comprend rapidement pourquoi.

C’est simple, on reprend le précédent film (le réveil de la force) et l’on retire tout ce que J.J. Abrams avait apporté, on enlève ce petit truc qui faisait que Star Wars était Star Wars et l’on se retrouve avec un blockbuster de SF totalement banal.

C’est cela la nouvelle recette pour ce film, en plus du fait que l’on peut considérer que ce film mérite un 11 sur 10 sur l’échelle du, « c’est quoi cette idée à la con du scénariste !!!! ».

Attention tout ce qui suit peut contenir des spoilers, vous êtes prévenus.

©The Walt Disney Company France

Que ceux qui ont hurler en disant que l’épisode VII n’était qu’une copie de l’épisode IV vont pouvoir s’en donner à cœur joie, car ce nouveau film de l’univers Star Wars est un étrange mélange entre l’épisode V et l’épisode VI avec quelques modifications qui font dire que le scénariste n’a pas du croire que c’était nécessaire d’avoir un film intéressant et logique.

On nous ressort une énième fois le conflit intérieur du grand méchant. Il y avait Dark Vador, et cette fois-ci, c’est Kylo Ren. Et tout comme l’illustre papy, il va se débarrasser du grand-méchant. Mais cette fois-ci, il va le faire que pour sa tronche et sans aucun panache. Et c’est là que l’on a certainement le moment le plus con de ce film.

Ce n’est que le second film de la trilogie et l’on se débarrasse du grand méchant mystérieux pour nous sortir que pour la fin de cette saga, il va falloir se contenter de Kylo Ren en méchant qui passe du méchant bien méchant à un ado capricieux qui pique sa crise en un claquement de doigts.

©The Walt Disney Company France

Ce film, c’est un peu un doigt fait aux fans de la saga. On nous ressort les mêmes scénarios et après, tout ce qui a été mis en place dans l’épisode VII, on le torche à la va-vite. Rien que le mystère sur les origines de Rey est totalement bâclé.

On s’attend à beaucoup sur l’identité des parents et au final, c’est juste des connards qui ont abandonnés leur gosse pour de l’argent et le dépenser en se bourrant la gueule au bistrot du coin (en simplifiant un peu).

Et il ne faut pas attendre d’explication sur le personnage de Snoke.

©2017 Lucasfilm Ltd. 

Luke Skywalker n’avait fait qu’une apparition dans le premier film, il est beaucoup plus présent dans ce second film, mais il l’est surtout en mode Maître qui n’a pas envie de former Rey. Et quand enfin, il va y avoir de l’action, on va enfin voir Luke combattre, c’est de nouveau un doigt bien grand, car le combat est totalement moisi. Et c’est sans compter sur la fin à la con du personnage. Un peu poétique avec l’idée des soleils qui se couchent, mais franchement, c’est une fin à la con pour un personnage aussi culte et avec de tels pouvoirs.

©2017 Lucasfilm Ltd. 

Et quand le scénariste a des idées à la con, il peut les multiplier. En plus de pomper à mort sur les précédents films, il ose nous mettre une dose de Yoda version fantôme. Et ce n’est pas le grand-maître, le guerrier qui revient parler à Luke, c’est le vieux Yoda qui bizarrement a encore des pouvoirs dans le monde physique. Et pouf, le fan service est terminé.

Et si l’on creusait encore un peu plus dans la connerie, et si l’on donnait des pouvoirs à la princesse Leia qui arrive à utiliser la force sans soucis. À travers la première trilogie, on savait que Leia avait la capacité de ressentir Luke, mais là, on a poussé un peu loin sur ses capacités.

Faisons encore mieux, et si l’héroïne de cette nouvelle trilogie était totalement effacée dans ce film et que tous les autres personnages lui passent devant le nez au niveau de l’importance.

Et si l’on se torchait totalement sur l’importance de développer l’histoire des personnages et qu’on les faisait faire et refaire la même-chose en permanence. Dans les jeux vidéos, c’est des foutus PNJ qui font cela.

©2017 Lucasfilm Ltd. / Jules Heathde

On va arrêter de parler de l’histoire même, car de toute façon, on ne peut pas sauver grand-chose et ce n’est pas dur de trouver tous les défauts de ce scénario des plus bancal.

D’autant plus que l’on se demande comment il va être possible de rattraper cela dans le prochain film qui sera une conclusion de cette trilogie. La conclusion, on nous l’a presque donné dans ce film, donc à moins de faire un film dépassant à peine les unes heures, il faudra meubler énormément pour que le film fasse ses 2h30.

Que ce soit le scénario, la réalisation ou même du côté des promesses, le réalisateur semble sur-estimer son travail en permanence. Scénario sans originalité et qui est d’une lenteur pas possible. Il y a beaucoup de vide pour pas-grand-chose. Du côté de la réalisation, ce n’est absolument pas mieux, car c’est tellement mou que même Lucas faisait mieux dans le premier film alors qu’il n’avait pas autant de moyens. Et au vu du nombre de combats aux sabres laser, on se demande comment on peut encore gâcher cela. Les combats sont tout simplement chiant, c’est à croire qu’il a filmé les répétitions en costumes. Et les combats spatiaux ne sont pas mieux.

©The Walt Disney Company France

Si Daisy Ridley rayonnait dans le premier film, au vu du traitement du personnage, on comprend pourquoi elle fait la tronche durant le film. Mais de toute façon, c’est un peu la même chose pour tout le casting. C’est mauvais dans un grand ensemble. Et si le personnage de Kylo Ren a un développement vraiment médiocre, ce n’est sans compter sur l’interprétation toujours aussi figée et sans présence d’Adam Driver qui peut tout jouer de la même façon.

 

La question que l’on peut se poser avec ce film, c’est : comment Disney a pu penser que faire un énorme doigt à la communauté de fans et de faire autant de conneries dans le scénario pouvaient passer ? Ce nouvel épisode de la saga Star Wars est sans aucune originalité et surtout avec beaucoup trop d’erreur scénaristiques pour que cela passe sans problème. On s’ennuie beaucoup devant ce nouveau film et l’on se demande comment la suite va pouvoir arriver derrière cela. Fan de Star Wars (sans être un extrémiste), la prélogie de George Lucas remonte dans mon estime après avoir vu un tel massacre.

PoucePouce

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site vous est proposé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :