Sierra Burgess is a loser, vous avez demandé de l’originalité… alors passez votre chemain

©Netflix

Sierra Burgess is a loser
Disponible depuis le 7 septembre 2018
1h45
Comédie, Romance
De Ian Samuels Avec Shannon Purser, Kristine Frøseth, RJ Cyler

Une lycéenne brillante s’allie avec une fille plus populaire pour attirer l’attention de celui qu’elle aime.

©Netflix

Faisant un petit retour sur Netflix, ayant une liste très longue de programmes à regarder en tout genre, j’ai tenté Sierra Burgess is a loser. Alors que la bande-annonce me donnait l’impression que l’on aurait tout de même le droit à un film avec un peu de comédie et une dose de romance, le résultat final est plutôt l’inverse.

Ce film est finalement une énième comédie romantique qui inonde déjà les écrans de cinéma de la part du cinéma américain (même si le cinéma français n’est pas plus inventif de ce côté) et maintenant, c’est Netflix qui nous inonde également de ce genre de production en tout genre avec encore et toujours les mêmes grosses ficelles.

©Netflix

On se retrouve encore une fois avec le postulat habituel de la fille mal aimé, mal dans sa peau et qui est maltraitée par les filles populaires de son lycée pour finalement découvrir que le garçon le plus beau de l’école n’est pas aussi superficiel que cela. C’est réellement une base du teen movie typé comédie romantique que l’on avait déjà dans les années 90, 80, 70… en fait, ce genre de film est aussi vieux que le cinéma ou presque.

Du côté du scénario, il n’y a bien sûr aucune innovation et surtout, on s’ennuie énormément devant ce film dont on devine déjà le dénouement et surtout, dont on se fout royalement parce que le film est vraiment mal développé. Déjà que l’on se retrouve avec encore et toujours les mêmes bon vieux clichés sur les lycées et les ados américains, mais en plus, il ne faut pas trop chercher après une réelle histoire, car on a vraiment l’impression que le scénario n’est qu’une copie vide de ce que l’on a déjà vu. Si au moins, les fameux clichés habituels étaient bien exploités, mais ce n’est pas le cas, car on ne fait que cumuler couche après couche sans jamais chercher à développer quoi que ce soit.

Au moins, dans ce genre de film, on prend toujours parti pour « l’héroïne », mais ici, ce n’est pas le cas tellement les personnages sont, dès le départ, en rupture côté développement. Mais cela ne s’arrange pas du tout avec l’interprétation qui suivra derrière, car il n’y a vraiment pas un pour sauver l’autre tellement c’est mauvais.
Il ne reste plus que la réalisation sans aucune imagination où l’on ne fait que tourner les plans les un derrière les autres au point que l’on atteint un niveau où même les téléfilms diffusés par M6 font mieux.

 

Sierra Burgess is a loser n’est qu’une énième comédie romantique de la part du cinéma américain (même si c’est Netflix). On a le droit à un cumul de clichés absolument pas exploités, juste cumulé pour combler le manque total de développement de l’histoire ou même des personnages. On ne pourra s’attacher à aucun personnage vu qu’ils sont totalement non développés et en plus, tous sont mal interprétés. Sierra Burgess is a loser, une énième comédie romantique dont on pouvait se passer sans problème.

Pouce Rouge

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :