Hellboy, promis, on l’oublie et on donne sa chance à Guillermo Del Toro pour un troisième volet de son Hellboy

©Metropolitan FilmExport

Hellboy
Sorti le 8 mai 2019
2h01
Action, Fantastique
De Neil Marshall Avec David Harbour, Milla Jovovich, Ian McShane

-12Hellboy est de retour et il va devoir affronter en plein cœur de Londres un puissant démon revenu d’entre les morts pour assouvir sa vengeance.

 

©Universum Film

Alors que l’on attendait avec impatience, un troisième volet d’Hellboy par Guillermo Del Toro, c’est le réalisateur lui-même qui nous apprend finalement qu’il n’y aura pas de troisième volet à cause d’un différent financier. À peine l’annonce apparue, que les producteurs s’empressaient de nous annoncer la bonne nouvelle : un reboot d’Hellboy va être fait. Cela sentait déjà mauvais avec l’annulation du troisième film, remplacé à la hâte par un reboot et en prime, un reboot qui coûtera moins cher que le premier Hellboy. Heureusement qu’il sera réalisé par Neil Marshall qui a offert tout de même de bons films (Dog Soldier. Centurion, Doomsday) et de magnifiques scènes de bataille dans Game of Thrones.

On ne partait pas de haut, mais on a tout de même réussi l’exploit de descendre encore plus en voyant le résultat final.

©Universum Film

On était déjà prévenu à l’avance que cette nouvelle version d’Hellboy n’aurait vraiment pas grand-chose de commun avec les deux précédents films, car soit disant, on aurait le droit à un personnage plus proche du comic.

Sauf que, faire un film gore avec des litres de sang dans tous les coins, des humains se faisant découper en morceaux dans tous les sens possibles et rajouter une bande son rock, ne fait pas un film. On se demande même pourquoi ce film est sorti en salle alors qu’il atteint à peine le niveau d’un direct DVD.

Est-ce que c’est volontaire ou les scénaristes étaient trop fainéants pour introduire Hellboy et son univers dans le film ?

Le film démarre avec des explications sur le personnage joué par Milla Jovovich et après, on plonge directement dans l’univers d’Hellboy. On n’introduit pas le personnage, on n’introduit pas les personnages qu’il rencontre… En clair, si tu ne connais pas réellement l’univers du comic, et bien… les scénaristes n’ont absolument pas pensé à vous. Le mot d’ordre du scénario, c’est « tu te débrouilles pour comprendre et tu la fermes ».

En dehors de cela, le film n’apporte réellement rien en réalité. Il tourne totalement à vide et on te balance en permanence la bande son rock pour essayer de donner un peu de contenu à ce que l’on va voir à l’écran.

En gros, dans ce film, la scène des géants vaut le coup et la dernière scène avant le générique également. Le reste du temps, c’est torché à la va-vite et le scénario est d’une prévisibilité sidérante.

©Metropolitan FilmExport

De plus, on voit clairement que le film a été tourné à la base pour la 3D avec tous les effets qui ont été rajoutés pour faire des sorties d’écran, mais le film est tellement torché et tellement c’est un flop outre-atlantique qu’au final, le distributeur n’a pas cherché à sortir la version 3D. Pourtant, cela aurait pu donner quelques artifices supplémentaires pour palier à la médiocrité de l’histoire au lieu de choisir de se contenter de devoir se payer des blagues foireuses et des punchlines tout aussi foireuses, et cela, en permanence dans le film.

Mais, je ne suis pas sûr que même avec la 3D, cela aurait apporté quelque chose de potable tellement les FX sont totalement dégueulasses et que l’on arrivait à faire mieux en 2004 avec le premier film.

En permanence, les FX ressortent de l’image et l’on nous rappelle que le film a un budget réduit et surtout que la boîte derrière ces FX doit avoir fermé au début des années 2000. Même les direct DVD et les gros nanars qui sortent de chez Asylum sont mieux. J’espère que cela vous donne une idée du niveau atteint par ce film.

Rassurez-vous, car il n’y a pas que les FX qui ressortent. Les scènes tournaient sur fond vert se voient tout autant. On voit la différence entre les scènes tournées en décor réel et les scènes tournaient sur fond vert. Pas difficile, car celles tournées sur fond vert, ce sont celles qui ont une image toute lisse, une colorimétrie totalement foirée et surtout, on voit les acteurs qui ressortent du décor parce qu’il est mal incrusté dans la scène. Entre ça et le fait que dans 90 % de ses scènes, Milla Jovovich semble avoir été maquillée avec une truelle, on se demande ce qu’il s’est passé sur le tournage.

©Universum Film

Si l’on devait faire une comparaison avec les deux films de Del Toro et celui-ci, on pourrait déjà dire que du côté de l’image, des effets spéciaux, des punchlines, du bestiaire proposé, les films de Del Toro faisaient déjà mieux, et cela, dès le premier film de 2004. Sans compter que les films de Del Toro avaient tout de même un message et qu’il y avait un côté poétique dans certaines scènes. Rien que la scène avec la divinité des forêts dans Hellboy 2 écrase à elle seule tout ce film. Et même du côté du casting, c’était mieux dans le film de 2004. Et pas seulement pour l’interprétation d’Hellboy.

 

Alors que les retours venant des USA n’étaient vraiment pas très bon, c’est avec horreur que l’on découvre le résultat final de ce remake absolument pas désiré vu que c’est un troisième volet dirigé par Del Toro que l’on voulait voir. En dehors de deux scènes, le film n’arrive absolument pas à s’en sortir. Le scénario est totalement bâclé du début à la fin. L’introduction des personnages est inexistante, les punchlines sont foirées, les FX datent du début des années 2000, les scènes sur fond vert ressortent énormément (le problème étant la colorimétrie des scènes et surtout les acteurs qui ressortent énormément)… Et pour tenter de faire croire que c’est un bon film, on y va en mode décomplexer avec de la musique rock. C’est tellement décomplexé que les acteurs jouent comme des cailloux, car ils donnent l’impression d’en avoir rien à cirer de ce film. Sérieusement, après cette purge qui n’aura jamais de suite, on pourrait repartir sur quelque chose de sérieux et redonner les manettes à Del Toro pour qu’il termine sa trilogie.

Pouce Rouge

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :